BREGNIER CORDON : sept personnes se tuent dans le crash de leur hélicoptère

Sept occupants d’un hélicoptère d’une compagnie privée sont décèdées  à Brégnier-Cordon  dans le crash de leur appareil, « le plus grave depuis dix ans », pour une raison indéterminée alors que les conditions météorologiques étaient bonnes. « C’est le plus grave accident de ce type depuis dix ans », a indiqué  à Brégnier-Cordon le secrétaire d’état aux transports Dominique Bussereau, avant de rendre visite aux familles des sept victimes, le pilote et les six passagers et aux secouristes.
Dominique Bussereau    Le secrétaire d’état aux transports Dominique Bussereau
« En France, rares sont les accidents d’hélicoptère, d’autant plus quand, comme ici, il s’agit de transport de civils », a-t-il ajouté soulignant la difficulté « d’émettre une hypothèse » sur les causes. L’accident s’est produit  sur le mont Cordon dans une zone escarpée et inhabitée alors que l’appareil, de la société Azur Helicoptere, effectuait un baptême de l’air en provenance du parc d’attraction Walibi en Isère. Selon un témoin, qui a donné l’alerte, l’appareil, aux couleurs bleu et blanc de la société, qui avait déjà fait plusieurs rotations dans la journée, « volait à basse altitude » peu avant de s’écraser. Les passagers, trois hommes et trois femmes, âgés de 19 à 37 ans, étaient employés au parc de Walibi et avaient profité de la journée  pour effectuer  ce vol. Le plus âgé d’entre eux, père d’un enfant, était le directeur-adjoint du parc de loisirs. Les conditions météorologiques étaient « bonnes » au moment du crash, avait auparavant affirmé le sous-préfet de l’Ain à Belley, Didier Doré. Il y avait une « très bonne visibilité » et les conditions de vent étaient « normales », a indiqué Michel de Rohozinski, le gérant de la société Azur Helicoptere dont les bureaux se trouvent à l’aéroport de Lyon-Bron. « Le pilote n’était pas fatigué quand l’accident est survenu et l’appareil dans lequel il volait, un Ecureuil, était révisé et en vol de croisière complètement standard », a assuré le responsable qui s’est rendu en hélicoptère sur les lieux « une demi-heure » après le drame. « C’est la première fois qu’on est touché par un tel drame. On est tous dans la douleur », a précisé M. de Rohozinsk. 
AZUR-HELICO   Hélicoptères de la compagnie Azur
Deux enquêtes ont été ouvertes, l’une confiée au parquet de Belley, l’autre au Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), qui devra notamment vérifier si l’appareil était équipée d’une boîte noire. L’accident a mobilisé au total une cinquantaine de pompiers de l’Ain, de l’Isère et de la Savoie, appuyés par autant de gendarmes. Azur Helicoptere, qui assure des vols aussi à Nice, à Cannes où se trouve son siège, et à Paris, possède une dizaine d’appareils.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :